Cabinet de curiosité Natnum : le formeur de bas

Les "grands dépôts" des Archives nationales Natnum vous ouvre à nouveau son cabinet de curiosités ! Dans cette série de billets, nous abordons régulièrement des trouvailles piquantes rencontrées au fil de l’indexation des décrets de naturalisations : prénoms rares, métiers oubliés, lieux curieux, … Intéressons-nous aujourdhui au métier de « formeur de bas ».

Parmi les métiers de la bonneterie, le formeur arrive en bout de la chaîne de fabrication des bas. Il enfile le bas dans une forme en bois qui passe entre 2 rouleaux puis est placée verticalement dans un coffre à vapeur pour être chauffée et séchée. A la sortie du coffre, le bas est retiré de la forme et garde son pli. Si les opérations de remmaillage (fermeture de la pointe et du talon des bas) et de raccoutrage (réparation des petits défauts) étaient exercées par des femmes, la forme était un métier masculin et les formeurs de bas travaillaient dans la chaleur humide des ateliers de bonneterie (source : Helen Harden-Chenot, Made in Troyes : Genre et classe dans la bonneterie française, 2007, p. 127, lire en ligne).

Continuer la lecture

Cabinet de curiosité Natnum : Héliodore

Les "grands dépôts" des Archives nationales Natnum vous ouvre à nouveau son cabinet de curiosités ! Dans cette série de billets, nous abordons régulièrement des trouvailles piquantes rencontrées au fil de l’indexation des décrets de naturalisations : prénoms rares, métiers oubliés, lieux curieux, … Intéressons-nous aujourd’hui au prénom « Héliodore ».

De la même manière qu’Isidore et Théodore évoquent étymologiquement des dons d’Isis ou de Dieu, Héliodore fait référence à un don du soleil (Hélios). Sans doute en lien avec cette connotation solaire et lumineuse, c’est aussi le nom d’une variété de béryl de couleur jaune. Ce nom n’était pas rare dans l’Antiquité ; une quinzaine d’Héliodore s’y illustrèrent à divers titres : auteurs, philosophes, dignitaires, explorateurs, martyrs, et même un sorcier de Sicile ! Dans la Bible, c’est surtout le nom d’un officier séleucide chargé de piller le Temple de Jérusalem, que l’intervention divine chasse du sanctuaire. Ce thème a notamment été illustré par Raphaël dans les loges du Vatican, ou par Delacroix.

Continuer la lecture