Préfets 3.0 : du dictionnaire biographique imprimé aux données structurées en ligne

Les dossiers de carrière des préfets conservés aux Archives nationales (archives du ministère de l’Intérieur, sous-série F/1BI et versements d’archives contemporaines) ont fait l’objet dans les années 1980 et 1990 de publication, par les Archives nationales, de deux dictionnaires biographiques, dirigés par René Bargeton, lui-même archiviste-paléographe et membre du corps préfectoral :

  • René Bargeton, Pierre Bougard, Bernard Le Clère et Pierre-François Pinaud, Les Préfets : du 11 ventôse an VIII au 4 septembre 1870 : répertoires nominatif et territorial, Paris, Archives nationales, 1981, 423 p.
  • René Bargeton, Dictionnaire biographique des préfets (septembre 1870-mai 1982), Paris, Archives nationales, 1994, 555 p.

Les quelque 3200 notices biographiques de ces dictionnaires font office d’instrument de recherches mais offrent également des éléments précieux sur le déroulement de la carrière professionnelle des intéressés et leur biographie.

À ce titre, les deux ouvrages sont considérés comme des références incontournables en matière d’étude prosopographique d’un corps social. Hélas épuisés depuis longtemps, les ouvrages imprimés ne sont disponibles qu’en bibliothèques et en salles de consultation des Archives nationales. En prévision du déploiement de la « salle des inventaires virtuelle » des Archives nationales en 2013, ces ouvrages ont été pris en charge par le programme de dématérialisation des instruments de recherches, encodés en XML, et mis à disposition sur le portail documentaire des Archives nationales.

  • Dictionnaire biographique des préfets du 11 ventôse an VIII au 4 septembre 1870 (1981) ;  1216 notices, consultable en ligne ;
  • Dictionnaire biographique des préfets, septembre 1870-mai 1982 (1994) ; 1982 notices, consultable en ligne.

Les versions de ces dictionnaires-inventaires proposées aujourd’hui sur Internet par les Archives nationales sont le fruit d’un important travail de reprise et d’enrichissement.
Ce billet a pour vocation d’exposer le travail de montée en qualité des données entrepris par le département de la Justice et de l’Intérieur afin d’améliorer la réutilisation du très riche contenu des notices.

Dictionnaire des préfets (version “papier”)

Dictionnaire des préfets (version en ligne)

Visualisation en graphe (Wikidata)

 

Continuer la lecture

Croiser le Fichier central de la Sûreté nationale avec d’autres ressources (3)

Suite de l’article Visualiser le Fichier central de la sûreté nationale (2)

Les volumineuses données du Fichier central de la Sûreté nationale désormais indexées peuvent être envisagées comme un corpus de données à croiser avec d’autres référentiels dont les thématiques sont proches. Le billet qui suit propose des pistes de travail, toujours à partir des dossiers commençant par la lettre B (61223 dossiers individuels, soit environ 10% du corpus total estimé).

Croiser les données nominatives du Fichier central de la Sûreté : mode d’emploi (et limites)

Les données indexées du Fichier central ont été croisées à d’autres référentiels par le biais du logiciel OpenRefine. Ce logiciel permet de comparer et d’enrichir mutuellement des projets, soit en faisant des comparaisons strictes de chaînes de caractères identiques, soit en utilisant des extensions de réconciliation plus flexibles (reconcile-CSV, extension RDF) afin d’aligner des données relativement proches.

Continuer la lecture

Visualiser le Fichier central de la sûreté nationale (2)

Suite de l’article Indexer le Fichier central de la Sûreté nationale.

L’indexation nominative des dossiers individuels du Fichier central de la Sûreté nationale permet d’envisager ce corpus comme une masse de données qui peuvent être interrogées, “travaillées” et visualisées. Au-delà de l’accès nominatif, la manipulation de ces données nous permet d’affiner notre connaissance archivistique du fonds.

Le billet qui suit propose des statistiques et pistes de recherche (non exhaustives) à partir de l’exploitation des données de la lettre B. Le nombre de dossiers concernés (61223 dossiers individuels, soit environ 10% du corpus total estimé) offre des garanties en terme de représentativité du corpus total, que ce soit au niveau de la couverture chronologique des dossiers, du type de fichage (surveillance politique, police administrative des étrangers, police judiciaire, police des jeux, etc.) ou encore de l’origine géographique des individus. Le volume permet par ailleurs de lisser les éventuelles coquilles d’indexation.

À ce jour la lettre B reste la plus grosse lettre indexée (talonnée par les quelque 58 000 dossiers en M).

Outils utilisés : OpenRefine, RAWGraphs.

Top 50 des noms de famille en B

Sur plus de 26 000 patronymes (orthographe stricte, sans regroupement des variantes), ce sont les BERNARD (325 occurrences) et les BERGER (303 occurrences) qui sont les plus présents. Les 50 noms les plus représentés donnent de premières pistes sur l’origine géographique des individus.

À noter : la moitié de ce top 50 des patronymes en B comptent moins de 100 occurrences. Le dernier de la liste (BARRA) est présent à 63 reprises dans le corpus.

Top 50 des prénoms en B

 

Continuer la lecture

Indexer le Fichier central de la Sûreté nationale (1)

Le Fichier central de la Sûreté nationale, l’un des « fonds de Moscou », saisi par les Allemands en 1940, puis par l’Armée rouge avant d’être restitué entre 1994 et 2001, est l’un des fonds emblématiques des Archives nationales. Il est constitué de plus de 600 000 dossiers nominatifs de police couvrant les années 1880 à 1940, et qui concernent aussi bien la surveillance politique, le contrôle des étrangers, que les demandes de passeports et cartes d’identité, les interdits de séjour ou encore la police des jeux.

Le principal outil d’accès est une série de 182 répertoires semi-alphabétiques (sur les trois premières lettres du nom) établie par les archivistes soviétiques et joints aux fonds restitués. D’abord microfilmés, ces registres sont numérisés et mis en ligne depuis 2013 sur le portail documentaire des Archives nationales. Ces répertoires listent les dossiers par ordre numérique, avec indication des noms, prénoms et dates extrêmes des pièces.

Répertoire semi-alphabétique (numéro de dossier, nom, prénom, dates extrêmes des documents et cote du carton)

Continuer la lecture

Émigrés de la Révolution française : cartographie des dossiers de demande de radiation des listes des émigrés

Répartition géographique des dossiers des personnes demandant leur radiation de la liste des émigrés et la levée du séquestre pesant sur leurs biens.

Voir sur Carto.com

Source : Archives nationales, F/7/4826 à F/7/5789/2, inventaire consultable en ligne ; fiche d’aide à la recherche.

Maïwenn Bourdic