Concordance de fonds : dossiers de naturalisation et dossiers individuels du fichier central de la sûreté nationale

Par Violaine Challéat-Fonck, responsable du pôle Intérieur

Le fichier central de la direction de la sûreté nationale constitue une source conséquente pour l’histoire individuelle des personnes présentes, de façon plus ou moins pérenne, sur le territoire français entre les années 1890 et 1940. L’histoire de ce fichier, de sa double spoliation lors de la Seconde Guerre mondiale, jusqu’à sa restitution en 1994 par la Russie à la France, est une épopée archivistique (voir la fiche consacrée à ce sujet dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales).

Pour s’orienter dans cet ensemble riche de plus de 600 000 dossiers individuels créés par divers services de la direction de la sûreté nationale et rassemblé dans le fichier central, les lecteurs disposent depuis 2014 d’un outil accessible en ligne, ouvrant sur des milliers de pages de registre numérisées : les répertoires alphabétiques réalisés par les archivistes soviétiques à partir des dossiers. Pour retrouver un dossier, il faut parcourir plusieurs de ces pages, en suivant un ordre alphabétique partiel (respecté uniquement sur les trois premières lettres des noms).

Dans le cadre des travaux de fonds engagés durant le confinement, une équipe d’une quinzaine d’agents des Archives nationales s’est lancée dans l’indexation de chaque dossier, pour permettre la publication de nouveaux instruments de recherches épargnant la lecture des pages de registres numérisées. Au détour de ces travaux, la correspondance entre ces archives et les sources relatives à la nationalité, décrets et dossiers de naturalisation en particulier, se révèle et met également en lumière l’interaction des outils de description grâce à la salle des inventaires virtuelle. L’archiviste indexeur se demande par exemple qui est Cyr Joseph Cestino, dont le nom figure en face du numéro de dossier 15916 dans le registre n° 15 établi par les archivistes soviétiques ?

Registre du fichier central de la dîrection de la sûreté nationale établi par les archivistes soviétiques, volume 15, de Carandino à Chaperon renvoyant au versement 19440437

Décret de naturalisations du 20 février 1923. (BB/34/450 document 36)

Une interrogation rapide d’un moteur de recherche grand public nous conduit directement dans les arcanes des décrets de naturalisation :Grâce à l’indexation des décrets de l’année 1923 réalisée dans le cadre du projet Natnum, Cyr Joseph Cestino prend quelque peu vie : né en septembre 1893 en Italie, résidant à Nice, il est garçon de commerce.

Décret de naturalisations du 20 février 1923. (BB/34/450 document 36)

Il sollicite en 1921 la nationalité française, et son dossier de naturalisation conservé sous la référence BB/11/7657, dossier 14333 X 21, est une source riche en informations personnelles.

Le dossier du fichier central de la sûreté nationale, datant de 1938, nous permet de découvrir quel a été son parcours, dix-sept ans après sa demande de naturalisation. Sous la cote 19940437/174, dossier n° 15916, se trouve en effet un dossier de la police des jeux. En juillet 1938, Cyr Joseph Cestino fait l’objet d’une notice individuelle comme employé au Casino de la Jetée-promenade de Nice. Dans le cadre du contrôle des employés des jeux, son dossier comprend deux notices individuelles pour la saison 1937-1938, un extrait de casier judiciaire, un certificat d’inscription sur les listes électorales de Nice, et un « certificat de bonnes vie et mœurs pour service des jeux » établi par le commissaire de police du 2e arrondissement de Nice, tous datés de juillet à septembre 1938. La notice individuelle de septembre 1938 nous offre un bref aperçu de son apparence physique et de ses activités depuis 1914 :

Notice individuelle de Cyr Joseph Cestino, septembre 1938 (19940437/174 dossier 15916)

La publication prochaine des premiers instruments de recherche précisant, dans l’ordre alphabétique complet, les dossiers conservés dans le fichier central restitué par la Russie, ouvre de nouvelles possibilités de croisement entre ces fonds.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Le labo des archives (22 juin 2020). Concordance de fonds : dossiers de naturalisation et dossiers individuels du fichier central de la sûreté nationale. Archives nationales, carnet de recherche. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vylf


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.