Prêter de l’argent à Lully

14 décembre 1670
Constitution par Jean-Baptiste Lully et Madeleine Lambert de 550 livres de rente

Cette autre constitution de rente porte les signatures de Lully et de Molière. C’est Lully qui a besoin d’argent : il se fait construire un hôtel luxueux de trois étages en pierre de taille par Daniel Gittard, élève de Louis Le Vau dans l’un des quartiers en vue de la capitale (auj. 45, rue des Petits-Champs). Molière lui permet de jouir d’un capital de 11 000 livres, payées en espèces, une somme très importante et qui montre que Molière vit dans l’aisance et peut mobiliser cette somme au profit de celui qu’il estime être son ami. On sait qu’il sera bien mal récompensé de sa confiance, le même Lully n’hésitant pas mettre la main, à la mort de Molière, sur son théâtre du Palais-Royal au profit de l’Opéra.

Cet acte n’en reste pas moins symbolique de la collaboration entre les deux grands artistes et créateurs du règne du Roi Soleil.

Madeleine Jurgens, p. 478-481

Lien vers le document dans la salle des inventaires virtuelle

MC/ET/CXIII/72 ou MC/RS//402 page 1

MC/ET/CXIII/72 ou MC/RS//402 page 2

MC/ET/CXIII/72 ou MC/RS//402 page 3

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.