Tapissier et valet de chambre du roi, bourgeois de Paris, toujours !

31 mai 1660
Inventaire après décès de Jean III Pocquelin, frère de Molière

En mai 1660, Molière a la tristesse de perdre son jeune frère, Jean III Pocquelin. Tapissier et valet de chambre du roi, il avait repris la maison historique de famille, dite « à l’image saint Christophe », sous les piliers des Halles, que leur père venait de lui louer en février. Il laisse un fils, filleul de Molière, et un autre enfant, posthume. Le grand-père est subrogé tuteur de ses petits-enfants. Dans l’inventaire après décès, le détail des papiers laissés par le défunt montre qu’il était en relation d’affaires avec la troupe, puisqu’on y trouve Charles Varlet, sieur de La Grange, Madeleine Béjart ou encore les Duparc, Molière lui-même comme ayant été pourvu en meubles destinés à leurs appartements lors de leur retour à Paris.

À la mort de son frère, Molière reprend aussi à son compte la charge de tapissier valet de chambre du roi. Un trimestre par an, elle lui donne accès, chaque matin et ès qualité, à la personne de Louis XIV. Cela ne se refuse pas…

Madeleine Jurgens, p. 341-343.

Lien vers l’intégralité du document dans la salle des inventaires virtuelle

MC-ET-XX-309 page 1

MC-ET-XX-309 page 18


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.