Préfets 3.0 : du dictionnaire biographique imprimé aux données structurées en ligne

Les dossiers de carrière des préfets conservés aux Archives nationales (archives du ministère de l’Intérieur, sous-série F/1BI et versements d’archives contemporaines) ont fait l’objet dans les années 1980 et 1990 de publication, par les Archives nationales, de deux dictionnaires biographiques, dirigés par René Bargeton, lui-même archiviste-paléographe et membre du corps préfectoral :

  • René Bargeton, Pierre Bougard, Bernard Le Clère et Pierre-François Pinaud, Les Préfets : du 11 ventôse an VIII au 4 septembre 1870 : répertoires nominatif et territorial, Paris, Archives nationales, 1981, 423 p.
  • René Bargeton, Dictionnaire biographique des préfets (septembre 1870-mai 1982), Paris, Archives nationales, 1994, 555 p.

Les quelque 3200 notices biographiques de ces dictionnaires font office d’instrument de recherches mais offrent également des éléments précieux sur le déroulement de la carrière professionnelle des intéressés et leur biographie.

À ce titre, les deux ouvrages sont considérés comme des références incontournables en matière d’étude prosopographique d’un corps social. Hélas épuisés depuis longtemps, les ouvrages imprimés ne sont disponibles qu’en bibliothèques et en salles de consultation des Archives nationales. En prévision du déploiement de la « salle des inventaires virtuelle » des Archives nationales en 2013, ces ouvrages ont été pris en charge par le programme de dématérialisation des instruments de recherches, encodés en XML, et mis à disposition sur le portail documentaire des Archives nationales.

  • Dictionnaire biographique des préfets du 11 ventôse an VIII au 4 septembre 1870 (1981) ;  1216 notices, consultable en ligne ;
  • Dictionnaire biographique des préfets, septembre 1870-mai 1982 (1994) ; 1982 notices, consultable en ligne.

Les versions de ces dictionnaires-inventaires proposées aujourd’hui sur Internet par les Archives nationales sont le fruit d’un important travail de reprise et d’enrichissement.
Ce billet a pour vocation d’exposer le travail de montée en qualité des données entrepris par le département de la Justice et de l’Intérieur afin d’améliorer la réutilisation du très riche contenu des notices.

Dictionnaire des préfets (version “papier”)

Dictionnaire des préfets (version en ligne)

Visualisation en graphe (Wikidata)

 

 

1. Les préfets sur Wikipédia et Wikidata

Les préfets français, en tant que haut-fonctionnaires, disposent d’articles bien documentés sur l’encyclopédie collaborative Wikipédia. Leur ancrage territorial successif, au gré de leur nomination, associé à la forte mobilisation des internautes autour de l’histoire locale éclairent l’intérêt dont ils font l’objet dans la webographie. On recense ainsi 634 articles en français concernant des préfets pour la période 1800-1870 (voir la liste – requête SPARQL) et 469 articles pour 1870-1982 (voir la liste – requête SPARQL). À noter l’existence de 250 articles dans la version anglophone de Wikipédia.

Outre ces articles Wikipédia, la mise en ligne des dictionnaires biographiques des préfets dans la Salle des inventaires virtuelle (Archives nationales), repris sur FranceArchives (Service interministériel des Archives de France), a incité des contributeurs de la base de connaissances libre et sémantique Wikidata à créer en masse la plupart des hauts-fonctionnaires en 2018. Ils disposent tous aujourd’hui d’un élément avec identifiant unique dans ce référentiel du web sémantique.

Le pôle Intérieur (direction des Fonds) des Archives nationales a réalisé ces dernières années un vaste travail de mise en qualité de ces données, avec notamment l’alignement et l’enrichissement de ces dictionnaires-inventaires avec Wikidata et Wikipédia, à la fois comme référentiel du web sémantique et comme ressource biographique externe.

2. Aligner les dictionnaires sur Wikidata et enrichir leurs données à partir de Wikidata

Les versions dématérialisées des dictionnaires ont été importées au format XML dans le logiciel OpenRefine. Dans un premier temps, un travail d’harmonisation des données décrites a été effectué dans l’outil (notamment restructuration des éléments biographiques et des parcours de carrière, homogénéisation d’écriture des intitulés abrégés dans la version papier).

Le plug-in de réconciliation OpenRefine/Wikidata a ensuite permis de lier les données et la base de connaissance, en se fondant à la fois sur l’identité de l’individu (prénoms et noms) et des filtres qualitatifs (période d’existence, professions, etc.) afin d’éliminer les risques d’homonymie. Les quelques individus qui n’existaient pas sur Wikidata ont été créés à cette occasion.

Réconciliation Dictionnaire des préfets / Wikidata à partir de la colonne “individu”

Une fois le lien établi, il est possible d’importer en masse dans OpenRefine différents types de contenus existant dans Wikidata : dates et lieux de naissance et décès, lien vers l’article Wikipédia, etc.

Ajout de contenus de Wikidata à partir de la colonne “indidivu” réconciliée

Cela a permis d’ajouter aux notices biographiques des contenus qui ne figuraient pas dans l’édition initiale, en particulier des dates et lieux de décès.

Les dictionnaires mis à jour et enrichis sont republiés régulièrement dans la Salle des inventaires virtuelle des Archives nationales. Les liens vers Wikidata et Wikipédia ont été encodés en bibliographie dans les inventaires XML, encodage réutilisé pour l’alignement du référentiel Agent de FranceArchives.

Encodage XML des liens vers Wikidata et Wikipédia

3. Enrichir Wikidata à partir des données des dictionnaires

Les éléments Préfets créés en masse sur Wikidata à partir des dictionnaires biographiques en 2018 par des contributeurs bénévoles comportaient souvent des données relativement succinctes (libellé et description en anglais, nature de l’élément, sexe, identifiant dans les dictionnaires).

Le fait de restructurer les données des dictionnaires, puis de lier chaque individu avec son élément sur Wikidata, a été l’occasion d’enrichir en masse la base de connaissances. Ont ainsi été rajoutés, lorsqu’ils n’existaient pas dans Wikidata :

  • Date et lieu de naissance (P:569 et P:19)
  • Date et lieu de décès (P:570 et P:20)
  • Données de filiation (par exemple P:40, P:1038)
  • Nationalité (P:27)
  • Langues maternelle et parlées/écrites (P:103 et P:1412)
  • Scolarité (P:69)
  • Distinctions honorifiques (P:166)

Modélisation des données à exporter sur Wikidata

Aperçu avant publication des données sur Wikidata

Ces enrichissements ont été faits pour l’essentiel avec le compte utilisateur Archives nationales DJI, dans le cadre du partenariat de l’institution avec Wikimédia France.

Dans l’immédiat, le travail a principalement porté sur la période 1870-1982. Il se poursuit, notamment sur la période antérieure 1800-1870, mais aussi avec l’ajout d’éléments consolidés (fonctions successives des hauts-fonctionnaires, informations de décès manquantes, à partir des fichiers des décès mis à disposition par l’INSEE). En parallèle, nous sommes en cours d’élaboration d’outils de recherche complémentaires pour les dossiers plus récents, de même que nous travaillons à l’intégration de la liste d’autorité consolidées des préfets dans le référentiel Agent des Archives nationales.

 

Ces alignements et enrichissements croisés permettent d’insérer des données archivistiques dans un écosystème plus large de métadonnées structurées et de web sémantique. Ces actions améliorent la visibilité et la réutilisabilité des riches contenus de ces dictionnaires biographiques, facilitant ainsi leur exploitation, par exemple pour analyser des trajectoires et les données d’un territoire sur un temps long (voir quelques exemples de requêtes ci-dessous).

 

Pour aller plus loin


2 réflexions sur « Préfets 3.0 : du dictionnaire biographique imprimé aux données structurées en ligne »

  1. Bonjour, M. Bargeton n’est pas décédé il y a plus de 70 ans. Comment avez-vous agi par conséquent pour ses droits d’auteur ?

    • Bonjour.
      Ce dictionnaire/inventaire a été traité au même titre que l’ensemble des inventaires et répertoires édités, publiés ou imprimés par les Archives nationales, dématérialisés et mis en ligne dans la Salle des inventaires virtuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.