Les métadonnées archivistiques en transition vers des graphes de données : 2 – point d’actualité et précisions sur Records in Contexts

Par Florence Clavaud (Archives nationales)

Près d’un an et demi après notre premier billet dans ce carnet sur le thème de la transition des métadonnées archivistiques vers des graphes d’entités liées (https://labarchiv.hypotheses.org/1495), il nous a paru nécessaire de faire un point d’actualité sur Records in Contexts (RiC).

Sur cette nouvelle norme du CIA qui à ce stade reste peu connue, et sur le contexte technologique dans lequel elle s’inscrit, beaucoup de choses ont été dites ou écrites depuis février 2020, notamment en France, qui ont pu soulever diverses interrogations voire créer de la confusion. Notre objectif sera donc ici aussi d’apporter quelques éléments de clarification afin de nourrir les réflexions de chacun et de favoriser des discussions constructives.

Nous parlons ici à la fois en tant que membre exécutif, depuis sa création en 2012, du groupe de travail EGAD du CIA qui est l’auteur de RiC, en tant que responsable de l’équipe de développement de l’ontologie RiC-O au sein de ce groupe, et en tant que responsable de la Mission référentiels des Archives nationales (AN), avec une expérience multiforme de plus de 25 ans en terme de modélisation, de production, de gestion de la qualité, de publication et de retraitement des métadonnées archivistiques, ou de conduite de projets numériques innovants.

Merci beaucoup à Pauline Charbonnier, qui nous a aidée à finaliser cet article et surtout qui travaille avec nous depuis plus de trois ans maintenant.

Sommaire

1/7. Point d’actualité : où en est RiC ?

2/7. Qu’est-ce que RiC ?

3/7. Qu’est-ce que RiC change ?

4/7. Comment réaliser la transition vers RiC, notamment à partir d’instruments de recherche en XML/EAD ?

5/7. Est-ce que RiC reste pure théorie aujourd’hui, ou bien y a-t-il déjà des réalisations concrètes, utilisant RiC-O et RDF ?

6/7. Mais finalement à quoi RDF/RiC-O peut-il très concrètement être utile pour un service d’archives ?

7/7. En conclusion (de cet article)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.