Le Cadre méthodologique sur l’évaluation, la sélection et l’échantillonnage des archives publiques à l’aune des quatre normes internationales de description.

Vincent Doom
Discussion : Florence Clavaud

La publication récente d’un texte à portée méthodologique destiné à éclairer la pratique des archivistes sur la sélection des archives publiques donne lieu à des débats dont témoignent l’article de Vincent Doom1 et la discussion qui le suit.

Quand il faut tordre le cou à une idée fausse

Le Cadre méthodologique2 marque en effet la fin d’une quête, celle que l’archiviste poursuit et qui le conduit à vivre dans l’illusion : pouvoir appréhender ce que sera la recherche de demain qu’elle soit historique ou non. Ainsi « L’archiviste a aujourd’hui la responsabilité sociale de constituer les sources qui permettront aux générations futures à venir d’avoir la vision la plus fidèle possible de la société dont ils sont les contemporains […]. Ils sont, par les choix qu’ils énoncent en concertation avec leurs partenaires, les architectes actifs de la construction de cette mémoire »3

Lire la suite

  1. Avec l’aimable et précieuse relecture d’Antoine Meissonnier, adjoint au chef du bureau du contrôle et de la collecte des archives publiques du Service interministériel des archives de France. []
  2. Le cadre méthodologique sur l’évaluation, la sélection et l’échantillonnage des archives publiques est le fruit du travail d’un groupe interministériel réuni à partir de 2011. Il a été publié en juillet 2014. L’objectif assigné était de fournir les éléments d’une évaluation et d’une sélection raisonnées qui manquait au niveau national et n’était pas achevé par le comité sur l’évaluation du Conseil international des archives. []
  3. Programme de la XXXVe CITRA (conférence internationale de la table ronde des archives) réunie à Reyjavick en octobre 2001, Comma. []

Calligraphie dans l’espace : du geste dansé au geste calligraphié

Marie de Bonnafos et Mathilde Cauras

Des tissus virevoltent, enchevêtrement de couleurs vives, soies qui tombent avec lenteur et qui s’élèvent dans un nouvel élan, au milieu du salon ovale du prince de Soubise. Aujourd’hui, les Archives nationales accueillent Le Tremplin, association qui regroupe de jeunes adultes handicapés mentaux, pour une nouvelle visite toute particulière : Calligraphie dans l’espace.

image Lire la suite